Charte du club

CHARTE DU KITESURF

 

Cette charte a pour objectif de rappeler aux adhérents de l’association AYTRE KITE 17 les différentes réglementations et règles de sécurité ainsi que de bon sens applicables au kitesurf pour une pratique responsable et sécurisée de l’activité.

Les adhérents d’AYTRE KITE 17 s’engagent à respecter cette charte et leur devoir en tant que pratiquant responsable est de militer pour que tous les kitesurfeurs en respectent les termes de manière à bannir tout comportement dangereux.

 

RESPONSABILITE

La pratique du kitesurf comporte certains risques et peut causer des accidents graves. N’oubliez jamais que vous êtes responsable des dommages corporels ou matériels que vous pouvez occasionner à autrui. Vérifiez auprès de votre assurance que votre responsabilité civile couvre la pratique du kitesurf. La souscription d’une licence auprès de la FFVL vous permet d’accéder à différentes formules d’assurance (Responsabilité Civile, Individuelle Accident…) dédiées spécifiquement à notre sport.

RÈGLES DE SÉCURITÉ

–    Il est préférable de ne pas pratiquer le kitesurf seul. Le kitesurf est un sport individuel qui se pratique collectivement et une assistance constitue une sécurité non négligeable, aussi bien à terre qu’en mer. Idéalement, prévenez quelqu’un lorsque vous partez naviguer.

–    Toujours s’informer, avant d’aller naviguer, des conditions météorologiques locales sur le lieu de pratique par consultation des prévisions fournies par Météo France et/ou les sites Internet spécialisés dans les sports nautiques. Ne pas hésiter à s’enquérir auprès des pratiquants locaux des phénomènes météorologiques propres au site de pratique. Renseignez-vous également sur les horaires des marées et les zones de forts courants.

–    Il est préférable de ne pas naviguer par vent de terre et de se méfier des conditions instables.

–    Ne jamais surestimer son niveau : n’aller pas naviguer si les conditions sont trop fortes pour vous.

–    Toujours utiliser une aile adaptée à la force du vent et à son niveau. Ne pas toujours se fier au matériel utilisé par les autres pratiquants. Le sur-toilage excessif est dangereux.

–    Toujours être conscient qu’une aile de kite développe une puissance incroyable qui peut devenir dangereuse si elle n’est pas maîtrisée.

–   Observer attentivement le spot et les dangers potentiels (rochers, parcs ostréicoles, poteaux, arbres, baigneurs, embarcations…) avant de décoller et de naviguer. Renseigner vous sur les dangers éventuels auprès des habitués du spot.

–    Se rassembler sur une même zone pour décoller et atterrir son kite, pour ne pas envahir la plage. Ne pas hésiter à se décaler des obstacles et des turbulences du vent pour décoller et poser son aile.

–    Ne pas dérouler vos lignes par-dessus celles des autres pratiquants. Idem lorsque vous posez votre aile, ne pas les poser au-dessus des lignes d’un autre pratiquant.

–    Si vous laissez votre kite au sol pour vous reposer ou attendre le vent, enrouler vos lignes sur votre barre pour dégager la plage. Désolidariser les lignes de votre aile si vous la laisser au sol sans surveillance.

–    Vérifiez toujours votre équipement avant d’aller à l’eau. Assurez-vous que vos lignes, votre aile, barre, planche, harnais et surtout les systèmes de sécurité (largueur sous charge et leash de sécurité) équipant votre kite sont en parfait état. Il est important de tester régulièrement ces systèmes de sécurité afin de s’assurer de leur bon fonctionnement.

–    Ne décoller jamais votre kite sans y avoir au préalable connecté un leash de sécurité fixé à votre harnais et ne le retirer qu’une fois l’aile est posée et sécurisée.

–    Demander systématiquement l’aide d’un autre pratiquant pour décoller ainsi qu’atterrir son aile et convenir avec lui d’un signe de communication pour le lâcher de l’aile. Ne solliciter un non-pratiquant que si aucune autre solution ne s’offre à vous et après lui avoir bien expliqué comment saisir votre aile. Eventuellement, pour atterrir votre aile, si vous avez confiance en votre matériel et maîtrisez les techniques nécessaires, poser la seul plutôt que de demander l’aide à n’importe qui.

–   Eviter de rester à terre avec l’aile au zénith. Mieux vaut poser son aile pour discuter ou se reposer. Cela présente un danger pour vous et les autres car vous n’êtes pas à l’abri d’une dévente ou d’une rafale et vous risquez de vous faire emporter. De plus, dans cette position, vous gênez le décollage et l’atterrissage des ailes des autres pratiquants.

–   Pour les mêmes raisons, éviter de donner son aile à un autre kitesurfeur si celle-ci est encore en l’air. Atterrissez votre aile avant de la prêter à un autre pratiquant.

–    S’assurer qu’il n’y a personne, ni obstacle sous le vent avant de faire des évolutions sur le sable ou sur l’eau.

–    Ne jamais oublier que votre aile se situe loin de vous (les lignes de kitesurf ont généralement une longueur de 25 mètres environ) et prendre en compte cette distance pour éviter de la poser ou de la faire chuter sur des personnes ou des obstacles.

–    Ne jamais prêter votre matériel à une personne qui ne sait pas correctement utiliser une aile de traction.

–    Eviter d’utiliser un leash de planche à moins d’être équipé d’un système à enrouleur. L’utilisation d’un leash de planche est assujettie à l’obligation du port d’un casque et d’un gilet de protection.

–    Attacher son leash de planche le plus près possible de l’eau (voire dans l’eau) et le détacher avant de sortir de l’eau.

–   Eviter de faire des évolutions sur le sable en mode déhooké (chicken loop non accroché à la boucle du harnais).

–    S’équiper, dans toute la mesure du possible, d’équipements de sécurité personnels : casque,  combinaison isothermique adaptée aux conditions climatiques, gilet de protection, lunettes solaires….Pour rappel de la législation, l’arrêté du 11 mars 2008 modifiant l’arrêté du 23 novembre 1987 du Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire relatif à la Sécurité des navires précise que, pour les planches aérotractées (kitesurf) effectuant une navigation au-delà de 300 mètres de la côte, l’équipement obligatoire est composé de :

  • un équipement individuel de flottabilité par personne (gilet de protection de 50 Newtons ou gilet de sauvetage de 100 Newtons et plus),
  • un moyen de repérage lumineux.

RAPPEL DE LA LEGISLATION

–    Le kitesurf se pratique de façon diurne à une distance maximale de 2 miles de tout lieu où l’on peut accoster en sécurité.

–    Le kitesurf doit être pratiqué à l’intérieur de la zone des 300 mètres avec précaution et en tout cas à une vitesse inférieure à 5 nœuds sauf dans les zones autorisées par la Préfecture Maritime ou par arrêté municipal.

–    La pratique du kitesurf est interdite dans les zones de baignade.

–    Toujours se renseigner sur les arrêtés municipaux définissant les zones autorisées et les interdictions de pratiquer.

RÈGLES DE NAVIGATION

–    Les priorités s’appliquent à tous les utilisateurs de la mer et pas uniquement aux kitesurfeurs.

–    Le moins manœuvrant est toujours prioritaire (un engin à voile a priorité sur une embarcation à moteur…).

–    Le kitesurfeur naviguant tribord amure (navigation main droite en avant dans le sens du déplacement) est prioritaire sur celui naviguant bâbord armure (navigation main gauche en avant).

–    Au-delà des règles de priorité, la bonne conduite en kitesurf est de s’écarter de toute embarcation présente sur l’eau (voilier, bateaux à moteur, bateaux au mouillage). Concernant les planches à voile, passez systématiquement sous leur vent, même si vous êtes prioritaire, afin d’éviter d’accrocher le mat ou la voile avec vos lignes.

–    Le kitesurfeur naviguant sous votre vent est prioritaire (car il ne vous voit pas), que ce soit sur terre ou sur l’eau.

–    Dans les manœuvres de dépassement, le kitesurfeur rattrapé est toujours prioritaire : il ne doit pas en principe altérer son cap sauf, par courtoisie, afin de faciliter la manœuvre. Le dépassement se fait de préférence en passant au vent du rattrapé.

–    Dans les croisements entre kitesurfeurs, celui naviguant au vent monte son aile et celui naviguant sous le vent baisse la sienne.

    Lorsque vous suivez un autre kitesurfeur et que celui-ci arrive à moins de 30 mètres d’un obstacle ou du bord de la plage, prenez l’initiative de faire demi-tour avant de le bloquer contre l’obstacle ou que celui-ci soit obligé de s’échouer sur la plage. De même, si le kitesurfeur que vous suivez se retourne à plusieurs reprises dans votre direction, c’est souvent le signe manifeste qu’il souhaite changer de bord : soyez courtois, ne gêner pas sa manœuvre et changer vous-même de direction ou écarter vous en passant largement au vent de celui-ci.

–    Le kitesurfeur qui surfe une vague a la priorité (un kitesurfeur en évolution dans une vague occupe un espace énorme et est moins manœuvrant).

–    Le kitesurfeur qui se met à l’eau est prioritaire par rapport à celui qui veut sortir.

–    Avant tout changement de direction, transition ou saut, toujours vérifier que la manœuvre soit réalisable. Attention au déport sous le vent lors des sauts.

–   Ne pas faire des sauts trop près du bord, toujours prendre une marge de sécurité.

–   La bande des 50 premiers mètres depuis le bord est réservée à la mise à l’eau et aux retours vers la plage. Les sauts et les évolutions sont à proscrire dans cette zone.

–    Prendre en compte les difficultés que peuvent avoir tous les pratiquants débutants à respecter les règles de navigation (moins manœuvrant).

Soyez courtois : toutes les règles de navigation listées ci-dessus sont à respecter autant que possible. Cependant, garder toujours en tête qu’en fonction des circonstances, il est parfois difficile voire impossible de les suivre à la lettre et que certains kitesurfeurs peuvent être en situation de difficulté pour les appliquer (kitesurfeur débutant, conditions météorologiques difficiles, obstacle…). La seule règle qui vaille en permanence, c’est d’éviter systématiquement la collision.

RÈGLES DE CONDUITE – BON ESPRIT

–    Soyez toujours attentif aux autres pratiquants et n’hésitez pas à proposer votre aide pour décoller ou poser les ailes ou encore aider un kitesurfeur en difficulté.

–    Pour ceux qui ont de bonnes notions du Kitesurf, ne pas hésiter à aller vers les nouveaux pour les aider et leur donner des conseils.

–    Chacun doit œuvrer pour entretenir une bonne relation entre tous les kitesurfeurs et une cohabitation constructive avec les diverses personnes présentes sur les lieux de pratique (vacanciers, pêcheurs, planchistes, plaisanciers…).

–    Le respect et la protection de l’environnement doivent être des préoccupations permanentes de manière à pérenniser les lieux de pratique.

Je soussigné………………….………………………………………………. déclare avoir pris connaissance de cette Charte du Kitesurf et m’engage à respecter les règles de sécurité et de conduite énoncées dans ce document.
Lu et approuvé + date + signature (manuscrite)